De son surnom illustre, ville aux mille clochers, la capitale de la Tchéquie est siège d’innombrables trésors, aussi bien touristiques, qu’historiques. Elle est également la plus grosse ville de la Tchéquie située en Bohême. Vous pouvez la trouver à l’ouest du pays qui se trouve lui-même au cœur de l’Europe centrale. Cette ville attire beaucoup de monde vu qu’elle est implantée au niveau des rives de Vltava.

Si pour une raison ou une autre vous décidez de vous rendre dans cette ville, vous ne regretterez pas le voyage. La capitale historique du royaume de bohème regorge de lieux riches en histoire et en splendeur.

Les top 5 des endroits incontournables de cette ville sont :

  • Cathédrale Saint-Guy ;
  • Národní divadlo ;
  • Pont Charles ;
  • Pražský orloj ou Horloge astronomique de Prague ;
  • Église Saint-Nicolas.

Cathédrale Saint-Guy

Considérée en 2021 comme unique sanctuaire national, la Katedrála sv. Víta, Václava a Vojtěcha est le siège même de l’archevêché de Prague. Comprise dans le Château de Prague, il fait un excellent point de départ pour une escapade sous la protection divine. Son architecture gothique fait d’elle un site impressionnant. Vous pourrez y croiser bon nombre de religieux natifs, vu qu’elle est la plus importante église de la ville. C’est une église immense.

Si elle est gravée depuis les temps, elle n’en reste pas moins un témoignage spectaculairement présent de l’histoire. Sur la base de leurs origines françaises, le roi Jean 1er et son fils, futur empereur nommé Charles IV, choisissent Mathieu d’Arras comme premier architecte du plan. Fonction qu’il exécutera 8 années d’affilée jusqu’en 1352. Au travers de la cathédrale, vous retrouverez la trace de la France, ainsi que les innovations de Peter Parler, l’architecte qui continua les travaux de Mathieu.

Plonger dans les tréfonds d’un habitacle vieux de centaines d’années, qui a pris autant de temps pour être construit. Le travail de plusieurs générations est couronné de succès en 1929. Certains pourront y faire la prière à ce saint lieu, pour que s’étende leur postérité. Il ne s’aurait simplement pas possible, au travers d’une visite, de rester de marbre devant cette architecture illustre.

Il y est également question de voyager au travers des âges, par un simple regard, à travers cette visite. Vous allez repasser sur des détails provenant de chacun des six siècles qu’a connu sa construction. Passant par la tour sud pour repenser aux guerres hussites, qui ont arrêté la construction en 1420. Un siècle après, son toit composé de tourelles d’angles fut rajouté à la pièce. Ce dernier qui fut par la suite modifié après que la tour a été incendiée, frappée par la foudre.

 

Národní divadlo

Du rang des sites illustres de la ville de Prague, trône incontestablement le théâtre national. Sa visite est une immersion dans la culture et l’histoire tchèque sur la seconde moitié du XIVème siècle : la découverte de la renaissance nationale tchèque. Il est de loin le plus célèbre théâtre de ce pays et vous pourrez le trouver en vous rendant sur le quai Masaryk. La première pierre de cet édifice fut posée le 16 mai 1868, suite à une souscription nationale.

Le théâtre national représente en un sens une revendication ainsi qu’une manifestation politique contre le pouvoir impérial viennois en place. Suite à une réunion organisée entre patriotes tchèques, l’idée germa dans les esprits de créer un théâtre en automne 1844. František Palacký fut celui qui soumit le projet à l’Assemblée des États de la couronne de Bohême le 29 janvier 1845. Ce n’est qu’en 1851 qu’une société fut créée pour la construction du théâtre national.

 

Pont Charles

Pont Charles Prague

Localement connu sous le nom de Karlův most, le Pont Charles est inspiré de l’emblématique empereur Charles IV. Il s’agit d’une liaison entre la vieille ville de Prague et le pied de son château. Le remarquable sentier trône entre Staré Město et Malá Strana. Un chemin idéal pour une marche à pied au milieu des 30 000 touristes, qui y font quotidiennement le détour.

Un amateur du décor médiéval y reconnaitra sans grand mal toute la splendeur de l’architecture. Son ancienneté ne retire définitivement rien au deuxième pont le plus ancien du pays. L’architecte Peter Parler serait également intervenu dans la construction du pont pour l’achever. Si certains prétendent qu’il l’a intégralement construit, il est dit qu’il s’agit de l’œuvre d’un certain Maître Otto.

Le pont Charles est le pont le plus célèbre et le plus connu de Prague. C’est aussi le deuxième plus vieux du pays qui a été construit pour remplacer le pont Judith, un premier pont fait de pierre. Le pont Judith a malheureusement été détruit par la fonte de glace survenue en 1342. Jusqu’en 1841, il était le seul pont répertorié de la République Tchèque. Le nom du pont Charles remonte à la Renaissance nationale tchèque, précisément depuis 1870.

 

Pražský orloj ou Horloge astronomique de Prague

Horloge astronomique Prague

L’Illustre horloge à deux cadrans, qui s’anime toutes les heures, est un parfait objet à photographier pour garder des souvenirs mémorables d’une balade à Prague. Plusieurs œuvres comme l’horloge de la cathédrale de Saint-Omer ont essayé de copier celle de l’horloger Hanus.

La légende raconte que sa vue lui a été ôtée juste pour que cette œuvre reste à jamais unique. Il n’y aurait que son créateur pour la reproduire.

Les 12 apôtres, le cadran pour lire l’heure et le second qui porte les signes astrologiques en sont les pièces principales. Les 4 allégories sur sa partie haute sont également immanquables. Profitez-en pour apprendre plus de l’astronomie. Lire l’heure pourrait s’avérer beaucoup plus intéressant. Entre la deviner grâce à la position du soleil et étudier les chiffres arabes gothiques, la découverte de l’horloge astronomique de Prague représente une aventure instructive épatante.

Le 9 octobre 1410, le maître horloger Hanus a gratifié la ville de Prague de cette magnifique horloge. Pour l’empêcher de reproduire son œuvre dans une autre contrée, ses yeux auraient été percés selon certaines rumeurs. Cette horloge a fait l’objet de plusieurs tentatives de destruction, dont l’une des plus frappantes fut un incendie orchestré en 1945. En cherchant à prendre la fuite, les Américains auraient allumé un feu qui a endommagé grandement cette horloge. Elle fut rénovée trois ans plus tard et subit plein d’autres reconstructions plus tard.

 

Église Saint-Nicolas

Il n’y a pas mieux que de finir une escapade qui a commencé par un lieu saint, sur un autre lieu saint, pour une dernière prière sur la terre de Prague. Qu’il s’agisse même d’une dernière vue sur les clochers et d’un retour au décor ancien des sites, l’église Saint-Nicolas est un parfait détour. Le maître P. Bos fut le premier à commencer les travaux de construction de cette église, avant que Giovanni Domenico Orsi le succède.

Suite à de nouveaux plans reçus en 1702, la phase importante de la construction de l’église Saint-Nicolas débuta. Ce nouveau projet de construction fut confié à Christophe Dientzenhofer, qui rendit l’âme sans achever le travail. Son fils Kilian Ignace Dientzenhofer reçut l’énorme mission d’achever l’œuvre de son père, défi qu’il essaya de relever. On commença à y organiser des messes dès 1711, mais la bâtisse fut achevée en 1771.

La cathédrale Saint-Guy est un sanctuaire national dont l’architecture et l’histoire en a fait un lieu unique. Ce bâtiment est vieux de plusieurs centaines d’années et a pris tout autant de temps pour être construit. Národní divadlo vous plonge au fond de la culture et l’histoire tchèque, surtout à partir de la seconde moitié du XIVème siècle.

Vous serez totalement immergé dans l’histoire de la renaissance nationale tchèque. On doit la création du pont Charles à l’emblématique empereur Charles IV. Un endroit à découvrir absolument.

L’horloge astronomique de Prague avec sa courte animation mérite que vous en fassiez la découverte. L’église Saint-Nicolas est l’une des églises les plus réputées de la ville. Pour un voyage à Prague réussi, ne manquez surtout aucun de ces 5 endroits inédits.

Article similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.